Fab Lab & Living Lab à la Cité des sciences : de nouveaux accès à la culture scientifique

Immersion dans 2 projets clés du Carrefour Numérique², emmenée par David Forgeron et Laurence Battais, au coeur de l’innovation ouverte

Carrefour-numerique
David Forgeron & Laurence Battais

Bien qu’en pleine phase de préparation pour l’ouverture au public fin septembre, le Carrefour Numérique² reste « entre-ouvert » et nous présente ses 2 labs à venir :

Un Fab Lab et un Living Lab à la Cité des sciences et de l’industrie, pourquoi ?

Le Carrefour Numérique², labellisé Espace Public Numérique depuis 2001, a aujourd’hui pour ambition de permettre à tous, et particulièrement aux 15-25 ans, de s’intéresser aux sciences par le biais de l’innovation technologique.

Le constat est en effet que les 15-25 ans ont une pratique instinctive, quasi-naturelle, du numérique, mais paradoxalement peu d’appétence pour les sciences.

Aborder différemment les sciences et les techniques, en exploitant le potentiel des technologies numériques : c’est l’idée qui préside à la création du laboratoire de fabrication – Fab Lab et du laboratoire vivant – Living Lab à la Cité des sciences. Il s’agit de mettre en place de nouveaux espaces publics de production, de médiation et d’expérimentation, adaptés aux pratiques des 15-25 ans et associant le plus grand nombre autour de trois axes clés :

  1. DIY  Do It Yourself : explorer le faire par soi-même :  fabrication, impression, modélisation 3D…
  2. UX  User Experience : mettre l’utilisateur au centre de l’expérimentation : co-conception, retour d’usage…
  3. CI  Intelligence Collective : partager les connaissances : éducation, formation…

Ces projets s’inscrivent dans un programme inédit d’envergure nationale, Inmédiats*, qui associe Paris aux précurseurs de ToulouseGrenobleRennesCaen et Bordeaux, pour l’accès de tous aux Sciences.

Se profile ainsi une culture scientifique de nouvelle génération, fondée sur les schémas de pensée de l’innovation ouverte : penser autrement, penser ensemble, faire tomber les cloisons. Finies les lunettes « techno-centrées » : il s’agit de mieux impliquer les publics « cibles », de mobiliser des dynamiques territoriales et de croiser les secteurs d’activité (éducation, TIC, économie, social…). Plus question donc de délivrer un savoir de manière verticale (des « experts savants » vers un public supposé « ignorant »), mais d’interagir, de partager et de co-construire les savoirs avec des acteurs de différents horizons et les publics eux-mêmes.

Penser autrement, penser ensemble, faire tomber les cloisons

DSC_6894-531x513

Cette approche permet de mobiliser de nouveaux publics, comme les jeunes en difficultés scolaires. Pour eux, la technique est détournée dans le cadre de l’apprentissage : à l’image de Minecraft (jeu vidéo mélangeant construction et aventure, voir le reportage ci-dessous), le jeu se transforme en laboratoire de nouvelles pratiques et expériences riches d’enseignements (ci-contre la photo d’une aventure autour de la robotique à découvrir ici, qui a permis à des jeunes d’associations, de MJC et des lycéens de retrouver le goût des sciences et leur confiance en eux !).

Crédit photos : Rachid Sahri

 Reportage : Minecraft, sortez vos pioches

*Extraits du rapport Inmediats – Acte 1 : « Pour les équipes d’Inmédiats, pas d’autre solution que de repenser fondamentalement le rapport au public : partir des centres d’intérêt des jeunes pour les conduire à s’intéresser à la pratique culturelle scientifique et technique » – « A nous de croiser les savoirs, d’abattre les cloisons et de permettre les courts-ciucuits qui feront évoluer voire renouvelleront les pratiques de la culture scientifique » (Bernard Alaux, coordinateur du programme Inmediats)

Comment ces labs fonctionnent concrètement ?

Le Living Lab et le Fab Lab de la Cité des sciences sont liés par la même approche, dans une logique « circulaire ». Mais voici quelques éclairages pour bien identifier le rôle de chacun :

Résidence au Living Lab « Science et Jeux vidéo : à vous de jouer ! » - participation de jeunes à des études scientifiques.
Résidence au Living Lab « Science et Jeux vidéo : à vous de jouer ! » – crédit photo : Rachid Sahri

Le Living Lab (laboratoire vivant) est un espace d’expérimentation physique ou virtuel : on y teste de nouvelles technologies et leurs usages ou de nouvelles approches en intégrant directement les publics dans le processus de recherche et développement. Ces publics testent les dispositifs de façon active, réactive, voire créative. C’est en somme une sorte de laboratoire de R&D collaboratif, où chercheurs, ingénieurs, développeurs et utilisateurs font cause commune. Il s’agit d’imaginer ensemble de nouveaux projets scientifiques, culturels ou urbains. Au Carrefour Numérique², le Living Lab a jusqu’ici particulièrement expérimenté des activités autour de la robotique éducative, du serious game et des dispositifs multimédias muséographiques. Chercheurs, concepteurs multimédia et médiateurs TIC ont travaillé ensemble, en maillant leurs propres démarches, méthodes et approches des publics.

Selon ENoLL (European Network of Living Labs), un Living Lab doit développer 4 types d’activités :
– la co-création par le producteur et les utilisateurs ;
– l’exploration de scénarios et d’usages émergents ;
– l’expérimentation par la mise en œuvre de scénarios dans le monde réel ;
– l’évaluation, incluant des dimensions socio-ergonomiques, socio-cognitives et socio-économiques.

Fablab

etudiante_design_fablab
Etudiante en design au FabLab – crédit photo : Rachid Sahri

Le Fab Lab est un lieu physique de création ouvert à tous : on y prototype des objets physiques dans une logique participative, pluridisciplinaire et de désacralisation du geste technique pour tout public (étudiant, entrepreneur, designer, artiste, bricoleur…).

Pour cela, le Fab Lab met à disposition des machines à commande numérique telles que des imprimantes 3D, des découpeuses laser ou des graveuses. Mais bien plus qu’une boîte à outils, le Fab Lab est pensé comme un espace pour apprendre par le faire et comme un lieu de coopération et de partage : entre les médiateurs et le public, et entre les « visiteurs » (devenus acteurs) eux-mêmes.

Pour aller plus loin

sur les Fab Labs, lire cet excellent tour d’horizon mondial de la FING 

sur les Living Labs, lire la 1ère partie de ce rapport du Ministère de l’Economie

20130616_161452
Photo Futur en Seine / Fab Lab & mon fils fasciné par un drone… imprimé en 3D !

Et chaque samedi après-midi, venez découvrir le Fab Lab de la Cité des sciences et de l’industrie et rencontrez l’équipe pour imaginer ensemble le futur laboratoire de fabrication ! 

Un GRAND MERCI à Laurence Battais & David Forgeron, responsables des projets living lab & fab lab de la Cité des sciences.

 

2 thoughts on “Fab Lab & Living Lab à la Cité des sciences : de nouveaux accès à la culture scientifique

Comments are closed.